fbpx

Dans une grande enquête publiée le 1er avril par Bloomberg, les data centers de Google sont pointés du doigt pour leur consommation d’eau aux États-Unis. Mountain View vante depuis plusieurs années ses efforts pour réduire l’impact en CO2 de ses data centers, mais ce n’est pas la seule conséquence qu’ont les centres sur leur environnement.

En 2019, les data centers de Google dans trois États ont consommé 2,3 milliards de gallons d’eau

Google a fait de réels efforts pour réduire l’impact carbone de ses 21 data centers disséminés dans le monde (aucun en France), avec un certain succès. Malheureusement ces centres consomment bien d’autres ressources, dont l’eau nécessaire pour les refroidir. Une ressource menacée par les sécheresses à répétition provoquées en grande part par le réchauffement climatique.

Lire la suite de l’article

%d blogueurs aiment cette page :