À quoi ressemble l’influence Instagram en France en 2019 ? Crédit photo : Pixabay / Pexels.

L’influence continue de faire débat, dans le fond comme dans la forme. Entre les marques qui hésitent à laisser le contrôle aux créateurs de contenus, les fake followers et autres manipulations des clichés et la dissimulation des likes, ces dernières semaines ont été riches en rebondissements. HypeAuditor et Influence4You, deux services spécialisés dans l’influence, se sont associés pour dresser un état des lieux du secteur en France en 2019.

Qui sont les influenceurs Instagram ?

Pour commencer, l’étude dresse le portrait de l’influenceur type en 2019. Elle distingue 5 types influenceurs :

Chaque catégorie a ses propres spécificités en termes de reach, d’engagement ou de coût des opérations d’influence. Plus la communauté de l’influenceur est restreinte, et plus il aura d’engagement, mais un reach moins élevé. Son coût sera également beaucoup moins cher.

Source : Étude Influence4You
/ HypeAuditor octobre 2019

Concernant le profil type de l’influenceur, il s’agirait d’une femme (56%) de 25 à 34 ans (une fois sur deux).

Source : Étude Influence4You / HypeAuditor octobre 2019

Quelle est l’influence des créateurs de contenu sur Instagram ?

Deuxième aspect de cette étude Influence4You et HypeAuditor, l’engagement réel des influenceurs. Il semble plus élevé en France que dans le reste du monde. Il est également beaucoup plus élevé chez les nano-influenceurs (> 7%) que chez les autres. Si on s’intéresse de plus près aux catégories éditoriales, le taux d’engagement moyen est le plus fort dans l’éducation (6,59%) devant la photographie (5,58%) et le voyage (5,51%). Les restaurants et la food sont en queue de peloton (2,85%) tout comme la déco et le jardin (2,64%).

Source : Étude Influence4You
/ HypeAuditor octobre 2019

Source : Étude Influence4You
/ HypeAuditor octobre 2019

La fraude est fortement présente

Le sujet fait beaucoup parler, et à raison. L’achat de followers est très fréquent, et concerne en majorité les micro-influenceurs. Les méga-influenceurs sont les moins concernés par le sujet.

Source : Étude Influence4You / HypeAuditor octobre 2019

Le follow/unfollow, qui a longtemps gangrené Twitter, est également très présent sur Instagram. Il consiste à suivre de nombreux comptes en espérant que ces derniers vous suivent en retour, et de vous désabonner par la suite. Cette pratique concernerait principalement les mid-influenceurs, qui ont entre 20 et 100k abonnés.

Source : Étude Influence4You / HypeAuditor octobre 2019

Les petits comptes plus proches des marques

La dernière conclusion de l’étude porte sur le rapport des influenceurs aux marques. Il semblerait que les petits comptes (nano et micro-influenceurs) soient ceux qui mentionnent le plus souvent les marques dans leurs posts. Ce sont également eux qui ont les meilleurs résultats sur leurs posts en matière d’engagement .

Source : Étude Influence4You / HypeAuditor octobre 2019

Source : Étude Influence4You / HypeAuditor octobre 2019

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This content was originally published here.

Leave a Reply